Comment changer ses habitudes alimentaires

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “ Comment changer ses habitudes alimentaires ” que j’organise.

Quand on parle de changer ses habitudes alimentaires, on pense souvent à la perte de poids. Mais ce n’est pas la seule raison qui peut pousser à changer. On peut aussi chercher à avoir une consommation plus responsable, plus éthique. On peut s’apercevoir de certaines intolérances comme l’intolérance au gluten ou au lactose. Ou pour les bodybuilder, le passage à une prise de masse pour prendre du muscle ou une sèche pour se dessiner.

Je vais te donner ici quelques conseils pour réussir à changer tes habitudes alimentaires pour enfin avoir une alimentation qui te correspond à toi et tes objectifs

Méthode Kaizen, encore et toujours

 

Ces derniers temps je te parle beaucoup de la méthode Kaizen, appelée aussi méthode des petits pas. Comme tu le sais je suis un adepte de cette méthode et je trouve qu’elle fonctionne extrêmement bien.

Le cerveau humain aime bien ce qui est confortable, il n’aime pas le changement. Le changement c’est l’inconnu c’est dangereux. On préfère donc rester dans notre zone de confort, c’est beaucoup moins stressant et fatiguant. C’est pour cela que lorsqu’on se lance dans un régime draconien, on finit par avoir beaucoup de mal à tenir. Et il y a plusieurs raisons à ça :

  • Le corps n’est pas habitué à un changement aussi radical et réagit. Par exemple, si tu fais un gros déficit calorique pour perdre du poids, ton métabolisme va ralentir et tu te sentiras plus fatigué… Ou par exemple prendre un jus concentré d’herbe de blé alors que tu ne manges jamais de légumes. Le corps risque de mal réagir.
  • Tu n’as pas les connaissances suffisantes pour changer radicalement ton alimentation. Beaucoup de pratiquants en musculation se lancent dans une grosse prise de masse et finalement se retrouvent à construire du gras et peu de muscle
  • Tu crées des frustrations dures à gérer psychologiquement.
  • Adapter un changement radical à sa vie sociale est très compliqué

Combien de fois as-tu regardé une émission sur les fastfoods, l’agriculture aux pesticides ou même les élevages intensifs et tu t’es dit « On mange vraiment de la merde, dès demain j’arrête de manger de la viande et je passe à la nourriture bio ». Puis finalement c’est très vite oublié ou alors tu tiens une semaine voire 1 mois et tu reprends les vieilles habitudes.

La méthode Kaizen consiste à mettre en place des changements tellement minimes que ton cerveau n’a pas vraiment l’impression que tu sors de ta zone de confort.

Si par exemple tu ne peux pas t’empêcher de boire des sodas. Commence simplement par remplacer un seul verre de sodas par un verre d’eau et le reste de la journée tu continues à boire des sodas.

Je sais déjà ce que tu vas dire « Avec un seul verre de sodas en moins par jour je ne vais pas avoir beaucoup de résultats ».

Tu as raison, tu n’auras pas de résultat avec cet effort. Mais que va-t-il se passer si la semaine d’après tu remplaces 2 verres de soda par de l’eau ? Puis 3, puis 4… jusqu’à ne plus boire de sodas du tout. Penses-tu que là tu pourras commencer à avoir des résultats ? Je suis persuadé que oui.

Aujourd’hui on veut tout et tout de suite. On oublie que certaines choses prennent du temps à se mettre en place pour pouvoir perdurer. Certes c’est très vendeur les avant/après qu’on trouve sur internet pour vanter tel ou tel régime mais tu sais, à court terme tous les régimes fonctionnent mais à long terme ce n’est pas la même histoire. Nous ce qui nous intéresse c’est de changer à long terme.

Tout changement dans tes habitudes alimentaires nécessite du temps, peu importe que ce soit pour perdre du poids, prendre du poids, une question d’éthique… Sinon très peu de personnes y arrivent.

 

Mes changements raté et réussi

 

A différentes reprises j’ai changé mes habitudes alimentaires. Quand j’ai quitté le cocon familial pour prendre mon premier appartement, je me suis dit que ça allait être pour moi l’occasion de maitriser parfaitement mon alimentation. J’ai donc lu le livre « L’assiette de la force » de Julien Venesson et Christophe Bonnefont et j’ai commencé à me faire un programme alimentaire pour chaque jour de la semaine avec un jour végétarien.

Je me suis retrouvé face à plusieurs problèmes :

  • Je n’avais pas les connaissances pour bien choisir mes aliments et surtout pour maîtriser mes macros nutriments et mon total calorique.
  • Ma seule connaissance de la nourriture végétarienne était le tofu.
  • J’ai surestimé ma capacité à gérer les courses
  • Emménager dans son propre appartement est un gros changement qui nécessite une adaptation.

Toutes ces raisons ont fait que ma prise de masse s’est transformée en prise de gras, que ma journée végétarienne a tenue 3 semaines et que maintenant je hais le tofu. Ma mauvaise gestion des courses a fait que j’ai dû jeter des aliments qui ont pourri et ma motivation de faire la vaisselle et le ménage tous les jours est très vite partie.

Pour ma première perte de gras, j’ai donc pris en compte ces éléments. Niveau cuisine ce n’était pas vraiment ça donc je suis retourné sur des choses simples à cuisiner. En fait je mangeais toujours plus ou moins la même chose, comme ça niveau course je savais parfaitement ce qu’il me fallait et je n’avais plus de pertes. De plus j’ai appris à maîtriser les macros nutriments. J’ai abandonné la journée végétarienne car je n’avais pas le temps de vraiment me renseigner sur le sujet et le résultat de tout ça a été plutôt satisfaisant avec une perte de 8 kg sur 3 mois et demi.

sèche

ma première sèche

Pour ma deuxième perte de gras, j’ai fait les choses encore plus graduellement. En fait cette deuxième perte de gras est aussi la raison de la création de ce blog. C’était un moyen pour moi de me motiver à faire des recherches en nutrition et en musculation. A chaque article, j’ai commencé à changer mon alimentation et donc petit à petit, au fur et à mesure que les articles sortaient, mon alimentation évoluait. J’ai donc eu le temps de m’adapter et maintenant c’est devenu une habitude d’appliquer les leçons de mes articles. J’ai réussi à atteindre ma meilleure forme physique à la suite de cette deuxième perte de poids.

transformation physique

crédit photo: Agnes Colombo
Maquillage: Florence Gudin

Tu peux télécharger gratuitement mon ebook « comment perdre du poids et se dessiner » en cliquant-ici

 

Gérer les écarts et les tentations

 

Je vois souvent sur les forums et les réseaux sociaux, des gens qui stressent quand ils font des écarts à leurs nouvelles habitudes alimentaires. J’ai même vu un message de quelqu’un qui se demandait s’il pouvait s’accorder une bière pour son anniversaire.

Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas des machines. Il est important de s’accorder des moments de relâche mais ceux-ci doivent être contrôlés. A trop se restreindre on risque de partir dans une crise de boulimie et finir par manger tout ce qui se trouve sur notre chemin. Dans le pire des cas, si tu fais un écart, ce n’est pas si grave. Apprécie, ne stresse pas et prend ça comme une remise des compteurs à zéro. Tu prends note de ton écart et tu repars sur une bonne diète.

Parfois il n’est pas possible de les éviter sans se couper socialement, cependant il est important garder un lien social. Quand on sort, il suffit de faire un peu plus attention. Ma technique dans ces cas-là est d’intégrer l’écart dans ma diète. Par exemple, j’ai une soirée de prévue samedi soir avec des amis. Je sais très bien que je vais boire de la bière et surement mal manger. Dans ce cas-là, j’essaie d’évaluer à peu près l’écart que ça va représenter et je modifie ma diète de la semaine pour que ma sortie m’impacte peu.

Cependant pour certains, ces écarts deviennent systématiques, ils n’arrivent pas à résister à la tentation. Ce fût mon cas quand j’étais plus jeune.

Je vais te raconter une anecdote. Quand j’étais adolescent, j’ai eu une petite période où je ne buvais de l’eau qu’au moment des repas. Sinon tout au long de la journée je ne buvais que de l’Ice Tea. J’ai commencé à en boire de plus en plus jusqu’à plus d’un litre par jour sans m’en rendre compte. Au bout d’un moment j’ai pris conscience que ce n’était pas normal, que ma consommation de soda était trop importante et que ce n’était surement pas bon pour ma santé. J’ai donc demandé à ma mère de ne plus en acheter.

« Et voilà, problème réglé »

S’il n’y avait plus d’Ice Tea dans le frigo, je ne pouvais tout simplement plus en boire, c’était aussi simple que ça.

Tu vois surement où je veux en venir. La volonté c’est comme un muscle, ça se travaille mais quand elle est épuisée, on a plus de mal à l’utiliser. Le matin notre volonté est au top mais au cours de la journée, plus on va résister à des tentations, plus notre réserve de volonté va s’épuiser jusqu’à ce qu’on finisse par craquer.

Pour changer tes habitudes alimentaires et résister aux tentations, il va donc falloir supprimer les tentations comme ça pas besoin de résister et il te restera de la volonté pour résister aux autres tentations. Commence par supprimer des aliments les moins pénibles pour toi. Puis petit à petit tu supprimeras de plus en plus de mauvais aliments et les remplaceras par des versions plus saines.

Conclusion

 

Changer ses habitudes alimentaires n’est pas si compliqué que ça si on prend vraiment le temps de faire les choses dans le bon ordre. Il ne faut pas se laisser emporter par l’enthousiasme et y aller trop fort pour finalement abandonner rapidement. La méthode Kaizen est donc ce qu’il y a de plus adapté pour changer ses habitudes alimentaires. C’est la méthode que j’applique et que je recommande. Si malgré cette méthode tu n’arrives pas à éviter les écarts, ne stress pas, analyse la situation et adaptes-toi, tu peux mettre en place des méthodes pour résister aux tentations.

Dis-moi en commentaire quelle habitude alimentaire tu souhaites changer ?

Un partage ça fait toujours plaisir ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •