Résultat défi 1: 6 Pack et semi-marathon

Il est temps pour moi de faire le bilan de mon premier défi sur ce blog. Si tu ne vois pas de quoi je parle, je t’invite à lire l’article « Défi 1 : 6 Pack et semi-marathon »

Normalement ce défi devait prendre fin le 31 mars mais pour différentes raisons que je vais t’expliquer, j’ai préféré prolonger un peu.

Défi semi-marathon

semi-marathon

Si tu me suis un peu sur les réseaux, tu connais déjà le résultat de ce défi. Si ce n’est pas le cas tu peux me suivre sur instagram, facebook et twitter

Pour résumer ce défi, je devais faire le semi-marathon de Rueil Malmaison du 17 mars 2019 en moins de 2H. J’ai eu 3 mois de préparation cependant, avec le boulot, la musculation et le blog, je courrais seulement 1 fois par semaine.

Cette préparation était plutôt simple. Chaque week-end je sortais courir au moins une fois avec comme objectif de faire 3Km de plus que la semaine précédente. Dans un premier temps je souhaitais surtout voir si j’étais capable de courir sur 21.1Km avant de vouloir améliorer mon temps.

Je ne connaissais vraiment rien au running, je me suis juste contenté de prendre mes chaussures de sport et de sortir courir et ce fût la mon erreur. Quand j’ai commencé l’entrainement, c’était mon cardio qui me limitait mais au fur et à mesure mon cardio tenait bien le coup mais ce sont mes muscles et mes genoux qui ne tenaient plus le choque. Les douleurs commençaient à partir de 5Km et parfois à la fin de l’entrainement, surtout à la fin de la préparation vu que je couvrais presque la distance du semi-marathon à l’entrainement, je n’arrivai presque plus à marcher. Plusieurs fois des passants, même des voitures, se sont arrêtés pour voir si j’avais besoin d’aide. Je finissais allongé au sol puis je rentrais chez moi en boitant énormément.

Comment expliquer ces douleurs ?

J’avais des contractures dans les mollets, la plante des pieds qui faisait mal, l’articulation du genou douloureuse et ces douleurs duraient pendant plusieurs jours après l’entrainement. Au début je pensais que ces douleurs étaient dues au manque d’entrainement, mon corps n’était pas habitué à un tel effort d’endurance. Un collègue habitué à courir m’a aussi confirmé que ça pouvait en être la cause. Mon médecin n’a rien détecté de vraiment anormal au niveau de mes genoux et m’a autorisé à courir ce semi-marathon. C’est un autre collègue, habitué à courir, qui a réussi à déterminer la cause de ces douleurs.

Les chaussures

Mon collègue n’a eu de cesse de me dire d’acheter d’autres chaussures mais j’ai préféré n’en faire qu’à ma tête et continuer de m’entrainer avec mes vieilles chaussures de course toutes trouées. Une semaine avant le semi-marathon je me décide à finalement acheter de nouvelles chaussures. Les acheter aussi près de la date de la course fût une autre erreur mais qui ne m’a pas porté préjudice. Il vaut mieux les acheter bien avant car courir avec des chaussures neuves n’est pas idéal car elles ne se sont pas encore bien faites aux pieds et ça peut provoquer des ampoules.

Adidas ultraboost

Adidas ultraboost

J’ai investi dans une paire de Adidas ultraboost et je ne regrette absolument pas ce choix. J’avais l’impression d’être comme dans des chaussons. Je n’ai vraiment pu les tester que le jour du semi-marathon. J’ai eu de légères douleurs vers les 2/3 du parcours mais qui sont vites parties en ralentissant l’allure. A l’entrainement sur 21.1Km mon meilleur temps était de 1H55 et je finissais écroulé. Pour mon premier semi-marathon, avec ces nouvelles chaussures, j’ai réussi à faire 1H42 et 10 minutes après j’avais réussi à récupérer mon souffle et je n’avais pas de douleurs. Contrairement aux entrainements, ma limite était causée par le cardio et non par un problème moteur.

medaille

Je ne pensais vraiment pas réussir à faire un tel temps avec une préparation si peu optimisée.

Tu peux peut-être te demander comment j’ai fait pour rester motivé avec des entrainements qui se passaient si mal. En fait j’ai utilisé quelques méthodes que je donne dans l’article « 8 astuces pour tenir ses bonnes résolutions ».

J’ai rentré mon entrainement comme une tâche hebdomadaire dans l’application « Habitica ». J’ai aussi utilisé le pouvoir de l’engagement en parlant de ce défi à mes collègues, famille et sur ce blog. J’ai aussi utilisé la méthode Kaizen en rajoutant « seulement » 3km par semaine plutôt que d’aller courir tous les jours et de vouloir trop en faire. Et enfin la dernière astuce est celle de la récompense. Après chaque entrainement, si j’avais réussi à faire ces 3 Km de plus, je m’autorisais à manger au fastfood. Etant donné mon alimentation plutôt propre en général, ce petit moment de détente était vraiment une source de motivation.

 

Défi 6 pack

 

Quand je me suis lancé dans ce défi, mon objectif était d’arriver à 64Kg pour 1m70 et environ 10% de masse grasse. Le but était d’avoir des abdominaux biens dessinés. Cet objectif devait être réalisé pour fin mars 2019 mais j’ai été obligé de repousser un peu la deadline.

Pourquoi j’ai pris plus de temps ?

Je pensais pouvoir gérer entre le défi du semi-marathon et celui-là mais ce fut une erreur. L’entrainement pour le semi-marathon m’épuisait et surtout les douleurs m’empêchaient de bien m’entrainer à la salle.

Niveau nutrition ça pouvait aller, je modifiais petit à petit mon alimentation au fur et à mesure de ce que j’apprenais pour écrire mes articles pour ce blog. Cependant, l’alimentation était loin d’être optimale et pas du tout adaptée pour supporter la musculation et la course.

Résultat, j’étais souvent fatigué et le déficit calorique à surement dû jouer sur mon métabolisme. Au tout début mon poids baissait mais très lentement. Une fois le semi-marathon passé, j’ai pu me concentrer entièrement sur ma perte de poids ce qui a grandement facilité les choses.

J’ai pu optimiser mon alimentation en contrôlant mes calories et mes macronutriments. Je suis descendu à 63.5Kg pour environ 10% de masse grasse. Je me trouve plutôt bien dessiner mais je te laisse en juger.

transformation physique

transformation physique

transformation physique

Si tu veux savoir comment j’ai fait, tu peux télécharger mon ebook gratuitement en cliquant ici. Tu y trouveras ma méthode et un calculateur de taux de masse grasse.

crédit photo: Agnes Colombo
Maquillage: Florence Gudin

Conclusion

 

Ces deux défis mon fait évoluer dans ma pratique sportive en terme de connaissance et de physique. Le semi-marathon a été l’occasion pour moi de découvrir une discipline que je ne connaissais pas et de repousser mes limites. Quant au défi 6 pack il m’a permis d’atteindre mon meilleur physique au moment où j’écris ces lignes et d’en apprendre énormément sur la nutrition.

 

Un partage ça fait toujours plaisir ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •